Exprimer, valoriser, transmettre.

Vos experts en prise de mousse …

Après plusieurs essais il paraît aujourd’hui incontestable que les vins du Québec révèlent une réelle prédisposition à l’élaboration de vins mousseux.

Outre les caractéristiques de la matrice (faible teneur en alcool et bonne acidité), d’autres avantages encouragent la production de vins mousseux résultant d’une seconde fermentation alcoolique, que ce soit en cuves closes, en méthode ancestrale ou traditionnelle.

À savoir:

  • l’augmentation du titre alcoométrique de 1,5% vol,
  • la diminution de l’amertume liée à l’élevage sur lattes (autolyse des levures),
  • l’augmentation de la complexité aromatique,
  • le travail avec les liqueurs d’expédition.
De plus leur mise en marché s’avère parfois plus facile avec une offre limitée des produits du terroir de ce type et une demande sans cesse grandissante (surtout pour les rosés). À suivre …

Laisser un commentaire